Techniques de gestion du risque pour les Traders actifs

    gestion du risque

    La gestion du risque permet de réduire les pertes. Elle peut également contribuer à protéger les comptes des traders contre la perte totale de leur argent. Le risque survient lorsque les traders subissent des pertes. Si le risque peut être géré, les traders peuvent s’ouvrir à la possibilité de gagner de l’argent sur le marché.

    Il s’agit d’une condition préalable essentielle, mais souvent négligée, à la réussite du trading actif. Après tout, un trader qui a généré des profits substantiels peut tout perdre en une ou deux mauvaises transactions sans une stratégie de gestion du risque appropriée. Alors comment développer les meilleures techniques pour juguler les risques du marché ?

    Cet article aborde quelques stratégies simples qui peuvent être utilisées pour protéger tes bénéfices de trading.

    Planifier tes trades

    Comme le général militaire chinois Sun Tzu l’a dit : “Toute bataille est gagnée avant d’être livrée.” Cette phrase implique que la planification et la stratégie – et non les batailles – permettent de gagner les guerres. De même, les traders qui réussissent citent souvent la phrase suivante : “Planifie le trade et trade le plan”. Tout comme à la guerre, la planification peut souvent faire la différence entre le succès et l’échec.

    Tout d’abord, assure-toi que ton courtier est adapté aux transactions fréquentes. Certains courtiers s’adressent aux clients qui ne négocient pas souvent. Ils facturent des commissions élevées et n’offrent pas les bons outils analytiques aux traders actifs.

    Les points d’arrêt des pertes (S/L) et de prise de bénéfices (T/P) sont deux moyens clés permettant aux traders de planifier leurs opérations. Les traders qui réussissent savent quel prix ils sont prêts à payer et à quel prix ils sont prêts à vendre. Ils peuvent ensuite mesurer les rendements obtenus par rapport à la probabilité que l’action atteigne leurs objectifs. Si le rendement ajusté est suffisamment élevé, ils exécutent la transaction.

    À l’inverse, les traders qui ne réussissent pas entrent souvent dans une transaction sans avoir la moindre idée des points auxquels ils vendront à profit ou à perte. Comme les joueurs qui ont de la chance – ou de la malchance – les émotions commencent à prendre le dessus et à dicter leurs transactions. Les pertes incitent souvent les gens à s’accrocher et à espérer récupérer leur argent, tandis que les profits peuvent inciter les traders à s’accrocher imprudemment pour réaliser encore plus de gains.

    Considére la règle du 1% pour une bonne gestion du risque

    Un grand nombre de day traders suivent ce que l’on appelle la règle du 1 %. En gros, cette règle suggère que tu ne devras jamais mettre plus de 1% de ton capital ou de ton compte de trading dans une seule transaction. Ainsi, si tu dispose de 10 000 € sur ton compte de négociation, ta position sur un instrument donné ne doit pas dépasser 100 €.

    Cette stratégie de gestion du risque est courante pour les traders dont les comptes sont inférieurs à 100 000 € – certains vont même jusqu’à 2 % s’ils peuvent se le permettre. De nombreux traders dont les comptes ont des soldes plus élevés peuvent choisir un pourcentage plus faible. En effet, plus la taille de ton compte augmente, plus la position augmente. La meilleure façon de contrôler tes pertes est de maintenir la règle en dessous de 2 % – plus et tu risqueras un montant substantiel de ton compte de trading.

    Déterminer des stops et des prises de bénéfices

    Concernant la gestion du risque, il faut maîtriser ce qui suit. Un point stop-loss est le prix auquel un trader vendra une action et subira une perte sur la transaction. Cela se produit souvent lorsqu’une transaction ne se déroule pas comme le trader l’espérait. Les points sont conçus pour empêcher la mentalité du “ça va revenir” et limiter les pertes avant qu’elles ne s’aggravent. Par exemple, si une action passe sous un niveau de soutien clé, les traders vendent souvent dès que possible.

    D’autre part, un point de prise de bénéfices est le prix auquel un trader vendra une action et prendra un bénéfice sur la transaction. Il s’agit du moment où la hausse supplémentaire est limitée compte tenu des risques. Par exemple, si une action s’approche d’un niveau de résistance clé après une forte hausse, les traders peuvent vouloir vendre avant qu’une période de consolidation ne se produise.

    Comment fixer plus efficacement les stops

    La fixation des points stop-loss et take-profit se fait souvent à l’aide de l’analyse technique, mais l’analyse fondamentale peut également jouer un rôle clé dans le timing. Par exemple, si un trader détient une action avant la publication des résultats et que l’excitation monte, il peut vouloir vendre avant que la nouvelle n’atteigne le marché si les attentes sont devenues trop élevées, que le prix de prise de bénéfices ait été atteint ou non.

    Les moyennes mobiles représentent le moyen le plus populaire de fixer ces points, car elles sont faciles à calculer et largement suivies par le marché. Les moyennes mobiles clés comprennent les moyennes de 5, 9, 20, 50, 100 et 200 jours. La meilleure façon de les définir est de les appliquer au graphique d’une action et de déterminer si le cours de l’action a réagi à ces moyennes dans le passé en tant que niveau de soutien ou de résistance.

    Les lignes de tendance de soutien ou de résistance constituent un autre excellent moyen de placer des niveaux d’arrêt de perte ou de prise de bénéfices. Celles-ci peuvent être tracées en reliant des sommets ou des creux antérieurs qui se sont produits dans un volume important et supérieur à la moyenne. Comme avec les moyennes mobiles, la clé est de déterminer les niveaux auxquels le prix réagit aux lignes de tendance et, bien sûr, à un volume élevé.

    Lorsque tu fixes ces points, voici quelques considérations essentielles :

    • Utilise des moyennes mobiles à plus long terme pour les actions plus volatiles afin de réduire le risque qu’une oscillation de prix sans signification déclenche l’exécution d’un ordre stop-loss.
    • Ajuste les moyennes mobiles en fonction des fourchettes de prix cibles. Par exemple, les cibles plus longues doivent utiliser des moyennes mobiles plus grandes afin de réduire le nombre de signaux générés.
    • Les ordres stop ne doivent pas être plus proches que 1,5 fois la fourchette actuelle entre le haut et le bas (volatilité), car ils risquent trop d’être exécutés sans raison.
    • Ajuste le stop loss en fonction de la volatilité du marché. Si le cours de l’action ne bouge pas trop, les points stop-loss peuvent être resserrés.
    • Utilise les événements fondamentaux connus, tels que la publication des bénéfices, comme périodes clés pour entrer ou sortir d’une transaction, car la volatilité et l’incertitude peuvent augmenter.

    Diversifier et se couvrir sont les maîtres mot de la gestion du risque

    S’assurer que tu tires le meilleur parti de tes transactions signifie ne jamais mettre tes œufs dans le même panier. Si tu places tout ton argent dans une seule action ou un seul instrument, tu t’expose à de grosses pertes. Très mauvais en matière de gestion du risque. N’oublie donc pas de diversifier tes investissements, tant au niveau du secteur d’activité que de la capitalisation boursière et de la région géographique. Non seulement cela t’aide à gérer ton risque, mais cela t’ouvre aussi à davantage d’opportunités.

    Tu peux également te trouver à un moment où tu dois couvrir ta position. Envisage de prendre une position sur une action lorsque les résultats sont attendus. Tu peux envisager de prendre la position opposée au moyen d’options, ce qui peut t’aider à protéger ta position. Lorsque l’activité boursière se calme, tu peux alors dénouer la couverture.

    Options de vente à la baisse (Put) pour une gestion du risque maîtrisée

    Si tu es compétent pour la négociation d’options, l’achat d’une option de vente à la baisse, parfois appelée option de vente de protection, peut également être utilisé comme couverture pour endiguer les pertes d’une transaction qui tourne au vinaigre. Une option de vente te donne le droit, mais pas l’obligation, de vendre l’action sous-jacente à un prix spécifié à l’expiration de l’option ou avant. Par conséquent, si tu possède l’action XYZ à partir de 100€ et que tu achètes une option de vente à 6 mois à 80€ pour une prime de 1€ par option, tu seras effectivement protégé contre toute baisse de prix en dessous de 79€ (prix d’exercice de 80€ moins la prime de 1€ payée).

    En conclusion pour la gestion du risque

    Les traders doivent toujours savoir quand ils prévoient d’entrer ou de sortir d’une transaction avant de l’exécuter. En utilisant efficacement les stop loss, un trader peut minimiser non seulement les pertes, mais aussi le nombre de fois où une transaction est sortie inutilement. En conclusion, établis ton plan de bataille à l’avance afin de savoir que tu as déjà gagné la guerre.

    Pour apprendre à bien gérer son risque, il faut avant tout connaître l’Analyse Technique.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *