Suivre la tendance en trading et rester simple

    Suivre la tendance

    En tant que trader, tu as probablement entendu le vieil adage selon lequel il est préférable de “suivre la tendance”. La tendance, disent tous les experts, est ton amie. C’est un conseil judicieux a bien des égards, même s’il faut parfois se méfier car celle-ci pourrait se retourner contre toi.

    Alors comment déterminer la direction de la tendance ? Voici une méthode pour déterminer la tendance, et une méthode simple pour anticiper la fin de la tendance.

    Avant de commencer, je veux mentionner l’importance des unités de temps pour déterminer la tendance. Habituellement, lorsque j’analyse des investissements à long terme, le unités de temps long terme domine les unités de temps court terme. Toutefois, pour les transactions intraday, l’unité de temps le plus court peut s’avérer plus utile. Les transactions peuvent être divisées en trois catégories de styles ou de segments de transactions : les trades intraday, les swing trades et le scalping.

    Les grands traders dans des entreprises commerciales, comme que les entreprises qui installent leur production dans un pays étranger, peuvent être intéressés par le sort de la devise sur une longue période, comme des mois ou des années. Mais pour les spéculateurs, un graphique hebdomadaire peut être accepté comme le “long terme”.

     

    1. Suivre la tendance grâce aux moyennes mobiles

    Suivre la tendance

    Sur ce graphique journalier, il t’est possible d’identifier 3 grandes tendances. Une tendance baissière en début de graphique, une neutralité en milieu et enfin une tendance haussière en fin de graphique. Bien évidemment, dans une tendance de fonds, tu peux trouver d’autres tendances, à plus court terme encore. La logique ne sera donc pas la même si tu es trader ou si tu es investisseur.

     

    2. Identifier les retournements de tendance

    Suivre la tendance

    Les croisements des moyennes mobiles sont également un bon indicateur de changement de tendance. Lorsque que la moyenne mobile courte croise la plus longue à la hausse, il y a des chances que la tendance se soit inversée. Bien entendu, tu devras consolider ta prise de décision par d’autres éléments techniques.

    En regardant le graphique, nous pouvons voir que la première flèche à partir de la gauche indique que la moyenne mobile à long terme s’est retournée vers le bas, ce qui indique que la tendance ou à plus long terme est désormais à la baisse. La deuxième flèche indique l’endroit où une nouvelle position courte aurait pu être prise avec succès une fois que le prix est revenu sur la moyenne mobile en pente descendante.

    L’objectif ici est de déterminer la direction de la tendance, et non de savoir quand entrer ou sortir d’une transaction. Bien sûr, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu d’opportunités de trading dans les unités de temps plus courtes tels que les graphiques horaires. Mais pour les traders qui veulent suivre la tendance, plutôt que de trader la correction, ils peuvent attendre que la tendance reprenne et trader dans le sens de la tendance.

     

    3. Suivre la tendance en essayant d’attraper la vague

    En établissant une moyenne mobile exponentielle à court terme et une moyenne mobile simple à plus long terme, sur un graphique hebdomadaire et quotidien, il est possible d’évaluer la direction de la tendance. Connaître la tendance aide à prendre des positions, mais n’oublie pas que les marchés évoluent par vagues. Ces vagues sont appelées vagues d’impulsion lorsqu’elles vont dans le sens de la tendance et vagues correctives lorsqu’elles sont contraires à la tendance.

    En comptant les vagues ou les pivots de chaque vague, on peut essayer d’anticiper si une opportunité de trading sera contre la tendance ou avec la tendance. Selon la théorie des vagues d’Elliot, une vague d’impulsion se compose généralement de cinq oscillations et une vague corrective de trois oscillations. Une vague complète comprendrait cinq oscillations, dont deux à contre-courant de la tendance.

    Suivre la tendance

    L’image ci-dessus donne un exemple de vague d’Elliot. Comme la théorie des vagues d’Elliot peut être très subjective, je préfère utiliser les points pivots pour m’aider à déterminer l’impulsion et l’épuisement des vagues. Cela se traduit généralement par un minimum de sept pivots, suivi de cinq pivots lors d’une correction. Parfois, le marché ne coopère pas avec ces hypothèses techniques, mais cela peut se produire assez souvent pour offrir des opportunités de trading très lucratives. Tu trouveras ci-dessous un exemple de décomposition des vagues.

    Suivre la tendance

    Garde tout de même à l’esprit qu’il y a différentes interprétations des vagues d’Elliott. J’ai d’ailleurs écrit un ebook à ce sujet. Je te l’offre donc je t’invite à le télécharger si ce n’est pas déjà fait.

     

    4. En conclusion

    En combinant les moyennes mobiles avec les points pivots, puis en affinant l’analyse avec une observation des configurations en chandeliers japonais (bougies), un trader peut mettre toutes les chances de son côté pour réussir un trade gagnant. N’oublie pas que le trading est un métier, ce qui signifie qu’il s’agit à la fois d’un art et d’une science et qu’il faut s’exercer pour développer la régularité et la rentabilité.

    Pour comprendre les bases des vagues d’Elliott, je t’invite à consulter l’article suivant.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *